La Terre des Rois - Jeu en ligne gratuit de simulation économique, de stratégie, de role et d'aventure...
Accueil > Actualité > Article : "La Grande Guerre, impressions"
0 joueur connécté. Maximum : 90
-- Site ouvert --
Login :
Pass :
Popup :
Pass oublié ?

La Grande Guerre, impressions

Le 2013-01-01 15:28:10 par Ildrynn.
Alors que je réfléchissais à un sujet d’article à la hauteur de mes nouvelles fonctions, je réalisai que la Grande Guerre d’Arthinos n’était toujours pas officiellement finie, car le Fléau d’Argent ne s’était, en théorie, toujours pas rendu. Néanmoins, les conséquences de la Grande Guerre représentaient le sujet que je cherchai. Aussi ne tardai-je pas à prendre mon bâton de pèlerin et à cheminer en Arthinos à la recherche des Seigneurs et Dames qui voudraient bien me parler de ce conflit.

En chemin, je croisai nombre de cités aux murs détruits, de champs encore dévastés ou de fortifications récemment refaites, comme autant de cicatrices récentes du conflit. Mais je rencontrai également nombre de cités intactes, qui sortaient pourtant d’une guerre qui avait impliqué la quasi-totalité des guildes d’Arthinos.

J’eus plus de mal à obtenir des renseignements des dirigeants des cités que des cités elles-mêmes. J’eus beau frapper à de nombreuses portes, je ne franchis pas le seuil de la majorité. Ou alors, ce fut pour entendre des propos vagues et des regards fuyants. Bien peu furent, en vérité, ceux qui osèrent prendre la parole pour répondre à mes questions. Merci à eux, et j’espère qu’ils me pardonneront d’avoir écourté voire résumé leurs réponses.

Les seigneurs Tapispw et Umin acceptèrent de représenter les Escortes entre-Mondes. Umin me déclara :
En aucun cas nous voulions cette guerre, en fait, sur Canis Lupus sur la place publique on peut lire l'annonce disant que nous serions bombardés durant 50 jours. On s’est fait défoncer 1 à 2 semaines par des surcharges des plus grands prédateurs de la région qui, plus d'un à la fois, arrivaient sans pitié pour une raison qui n'a aucun sens.

Mais quand on est la Xième guilde à être la cible d'une chasse de prédateurs qui disent qu'ils ne font que chasser leur gibier, plusieurs yeux attentifs suivaient de près cette guerre, ou cette chasse.

Un dossier était ouvert chez nous pour noter le résultat de leurs ravages sur la région, les dégâts, les victimes les guildes qui ont subit de lourdes pertes suite à leur passage.

Le dossier a été très bien utile afin de se préparer à leur passage car le nombre incroyable d'ennemis qu'ils ont pu se faire a permis une fois pour toutes de se regrouper sachant que il n'y avait pas plusieurs solutions pour ceux ne voulant pas indéfiniment faire partie du gibier. Est donc née La Coaltion d'Arthinos.


Tapispw me parla ensuite de son expérience :
Une grande expérience acquise, l'on apprend plus de nos défaites que de nos victoires donc pour ma part il y a eu de tout donc forcément le conflit aura apporté un plus. Et des cités ont vu leurs héros tomber sous les couts de mes guerriers et fort heureusement je n'ai pas eu de famille endeuillée.

Pour les échanges que j'ai vécus pendant le conflit aussi bien auprès de mes alliés que certains de mes ennemis l'ambiance était respectueuse. Ceci dit j'ai constaté avec désarroi le comportement, le mépris, le dégoût de certains.... chose qui a mon sens ne devrait pas venir jusque nos terres.


Dame Kalinga, de la Triplice, m’accorda également une entrevue :
Je surveillais ce qui se passait en Arthinos. Les loups et les brigands se faisaient de plus en plus audacieux, il fallait se montrer vigilant.

Notre sympathie allait vers les Escortes, nous avons suivi avec grande attention les premiers combats. Hélas, ils montraient bien la supériorité de leurs attaquants. Les langues courent vite en Arthinos, tout le monde savait avant nous que nous allions nous engager. Il est vrai que c’était prévisible, je gardais un sentiment d’insatisfaction de la précédente guerre contre le Fléau, la sensation qu’elle n’était pas achevée. La Triplice a décidé, après délibération, de se porter au côté des Escortes.
La tension était grande, ce n’est pas facile de gérer tant de combats et tant de combattants. Je loue le Seigneur Gangster qui a su si bien manager tout ça.

Je ne regrette rien, au contraire. [Cette guerre] nous a permis de lier des liens plus étroits avec les Escortes et je suis fière de faire partie de notre coalition. Tous ensemble, nous avons arraché les crocs de ceux qui rançonnaient sans répit notre belle région. Nous avons montré la détermination de ceux qui veulent vivre tranquilles. Plus jamais nous ne laisserons les violents s’emparer du pouvoir.


Le son de cloche était sensiblement différent chez le Seigneur Christouf, de la Cour des Prodiges.
Normalement la Cour des Prodiges ne devait pas y prendre part, car nous savions que de toute façon nous allions prendre cher.
Ce qui a fait que j'ai décidé d'intervenir c'est l'attitude de Jaguarr. Lorsque les Escortes étaient en difficulté, Jaguarr se faisait tout petit. Et à la minute où les 3 guildes des Escortes ont reçu l'appui de 4 à 5 guildes supplémentaires Jaguarr a changé d’attitude. Selon moi soit on ferme sa gueule soit on l'ouvre depuis le début.
J'ai demandé à ceux de ma guilde ceux qui voulaient intervenir avec moi, malgré le risque et la certitude que nos cités allaient prendre cher, Kubus, Schmilblick et plus tard Lovekills ont accepté de venir avec moi.
Pour ma cité personnellement, je ne m'en suis pas trop mal sorti.
Par contre Lovekills a perdu exclusivement du matos impérial et pas qu'un peu. [Il] a du défendre quasi plus de pillages que Kubus, Schmilblick et moi réunis.
L'état d'esprit de cette guerre a été la plus mauvaise qu'un esprit puisse avoir. L'ennemi avait l'intention que d'une chose, piller ce qu'ils peuvent.
L'entente entre ma guilde et les autres de notre côté du conflit a été bonne dans l'ensemble.
En ce qui concerne l'ennemi, je n'ai aucune appréhension envers beaucoup de guildes, par contre j'en veux énormément à d'autres qui ne se sont pas gênés pour détruire et piller à leur guise des Seigneurs qu'ils savaient beaucoup plus faibles qu'eux.

Je ne porte pas dans mon cœur les guildes qui ont été à l'origine du conflit.
Et malgré cela j'ai pris parti pour les Hurlevent et le Fléau parce que j'aime encore moins la Triplice et les Escortes entre Mondes.


Les deux côtés du conflit paraissaient assez pessimistes quant aux perspectives pour Arthinos de l’évènement. Pour citer le Seigneur Tapispw :
Cette guerre s'est terminée par l’arrêt des combats et non par une bise donc rien n'est terminé. Sans compter les menaces extérieures ainsi que la naissance de nouveaux conflits.
Mais, comme le dit Dame Kalinga
qui vivra verra
.


Alors que j’envisageais de terminer ma tournée et de rentrer chez moi réfléchir à tout ce que j’avais appris, le hasard me porta devant les ruines encore imposantes de ce qui avait été la cité du Seigneur Reneclement. Bien qu’un peu craintive de l’accueil qui pourrait m’y être réservé, je décidai de pousser jusqu’à la cité de Maître Taz, anciennement membre des Hauts de Hurlevent.

Je fus extrêmement surprise de voir qu’il avait énormément changé depuis notre dernière rencontre sur les champs de bataille. Il semblait extrêmement perturbé et surtout, avoir perdu toute mémoire. Après un long moment de réflexion, il me déclara néanmoins :

Les Sans-Âmes n'ont plus de mémoire, il ne nous reste que des brides de souvenirs, et beaucoup de cauchemars.....

Mais je peux raconter une histoire, lue dans certains parchemins que je garde précieusement, mais que j'ai du mal à comprendre.

Un jour, le Roi décida d'attaquer un des membres de la meute, pour lui soutirer un tableau. Cet acte à fortement déplu au Vieux Loup qui décida de lancer sa meute sur la cité du Roi. Le Roi était devenu Sa proie. Mais d'autres guildes allèrent aussi attaquer le Roi, ce qui a mis dans une rage folle le Vieux Loup.
Le Vieux Loup et sa meute attaquèrent aussi ces guildes, aidés par le Fléau, ami de longue date
et chaque guilde se mit à choisir son camp, chacun pour de bonnes raisons, ou pour ses propres raisons....
Le Vieux Loup, trop confiant devant les divergences des guildes, se croyait surement imbattable... mais c'était sans compter sur l'intérêt commun d'une majorité de guildes de la région de s'en débarrasser....

Nul ne sait comment la cité du vieux sage a disparu, peut être un accès de folie, due à son grand âge......
L'on dit que son bras droit de débrouilla pour arrêter cette guerre en payant un tribu.

Voila ce que je peux dire, et je rappellerai notre histoire, celle des Sans-Ames :

L'on dit.
L'on dit que la région fut l'objet d'une immense guerre, entre deux clans composés des guildes les plus fortes.
L'on dit que cette guerre commença par des reproches car plusieurs avaient la même proie.
L'on dit que de drôles d'évènements se produisirent, sans trop comprendre pourquoi.
L'on dit qu'il n'y avait plus d'ordre, plus de règle, il ne restait que la peur, le sang et la haine.
L'on dit que c'est à la fin de ce conflit, qu'ils apparurent, sortant des bois.
L'on dit que la Lune blanche n'apparaissait plus pour certains, alors qu'elle était toujours présente.


C’est sur cette ultime déclaration que, ne pouvant en apprendre plus, je me décidai à rentrer chez moi, passablement inquiétée par toutes ces déclarations.


En bref...




Plan du Site - A Propos - Mentions légales - Crédits - Partenaires - Contact
copyright (c) 2003/2011 Aurieres Raphaël, tous droits réservés...

Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits Jeux en ligne gratuits

Page générée en 0.048 seconde et 7 requêtes SQL.